Le site se refait une santé !

Vous avez peut-être reçu des e-mails/notifications concernant des articles en anglais ou latin ? Pas d’inquiétude ! Le site subit une grosse refonte et tout est désormais rentré dans l’ordre. Excusez-nous pour le désagrément, les prochains articles sauront vous faire saliver d’envie !

Jeudi 30 janvier 2020 : journée de la jacinthe

On fête aujourd’hui les Jacinthe, mais peut-on consommer la plante ? Celle que nous nommons communément jacinthe, c’est la jacinthe d’orient, Hyacinthus orientalis. Ses fleurs sont comestibles mais d’un intérêt gustatif limité. Wikipédia nous apprend qu’on réalisait autrefois du « confit de jacinthes de Constantinople ». Impossible de corroborer cette information répétée sur de nombreux blogs, puisque nul texte ou recette ne l’atteste. Dans le même article : les bulbes sont toxiques mais qu’on les consomme en Italie. Les Italiens seraient-ils immunisés ? C’est qu’en fait, ils ne consomment pas le bulbe de la Hyacinthus orientalis, mais celui du muscari...

Mercredi 29 janvier : journée du Torcolo di San Costanzo

Dans le centre de l’Italie, à Pérouse, chaque 29 janvier, et ce depuis le XVIe siècle, on distribue de la brioche pour honorer le saint patron de la ville. Ce n’est pas une quelconque brioche mais du Torcolo di San Costanzo. Il y a quatre siècles, les congrégations religieuses l’offraient aux indigents et de nos jours ce sont les boulangers-pâtissiers qui régalent tout un chacun. Mais quelle est donc cette fameuse spécialité ? La forme de la brioche est des plus classiques : une simple couronne. Pourtant, à Pérouse, on affirme qu’elle symbolise la couronne de fleurs placée autour du...

Dimanche 26 janvier 2020 : journée de la festa do panelo

La festa do panelo est l’une des plus anciennes traditions de Porto Moniz, paradisiaque municipalité de l’île de Madère. Tout aurait commencé par un repas improvisé à partir des restes des fêtes de fin d’année. Chacun aurait apporté les viandes salées restant dans le garde-manger et on les aurait cuisinées ensemble dans un panelo (une énorme marmite) sur un feu de bois. La festa do panelo est depuis devenue un grand repas communal qui attire aussi les touristes. Le panelo ressemble au cozido à portuguesa. C’est un pot-au-feu avec de la viande, des saucisses, une variété de chou vert aux...

Samedi 25 janvier 2020 : journée du nouvel an chinois

C’est le nouvel an chinois et il est fortement contrarié, coronavirus oblige. En Chine, 56 millions de personnes sont confinées et la plupart des manifestations annulées. Pour autant, les repas seront préparés en famille car beaucoup de plats sont chargés d’une très importante valeur symbolique. Les manger aujourd’hui, c’est s’assurer longévité et prospérité, ce qui est plus que jamais d’actualité. Le repas est placé sous le signe de l’abondance. Les plats, nombreux, varient selon les régions mais conservent une symbolique commune. Le premier plat est végétarien, c’est le jai, aussi nommé délice de Bouddha, car les végétaux purifient le corps...

Vendredi 24 janvier 2020 : journée du þorramatur

En Islande, ce vendredi c’est Bóndadagur, ce qui signifie « la journée des fermiers ». Selon l’ancien calendrier islandais, c’est premier jour du mois de Þorri, quatrième mois d’hiver. Une grande fête, Þorrablót, y est célébrée en l’honneur du dieu du tonnerre, Þór. Tombées en désuétude après la conversion des Islandais au christianisme, ces traditions furent réactivées fin XIXème mais ne redevinrent populaires qu’après la seconde moitié du XXème. Ce qu’on mange aujourd’hui, c’est le þorramatur : un ensemble de nourritures islandaises d’ascendance viking avec beaucoup de plats à base de viande et d’abats de mouton : têtes (svið) bouillies et/ou grillées,...

Jeudi 23 janvier 2020 : journée de la pavlova

Le  23 janvier 1931, à l’hôtel Des Indes de La Hague, l’inoubliable danseuse Anna Pavlova était emportée par une pleurésie. Ses derniers mots auraient été « préparez mon costume de cygne ». Et justement son costume était tout trouvé puisqu’elle reste associée à jamais à ce dessert aérien en robe de semi-meringue additionnée de crème et de fruits acidulés. Semi-meringue, car aux blancs montés avec du sucre on ajoute un soupçon de vinaigre rendant après cuisson l’appareil craquant à l’extérieur et moelleux en son cœur. Que la pâtisserie ait été créée en son honneur avant sa mort ou peu après, qu’elle soit...

Mercredi 22 janvier 2020 : journée du pan di San Gaudenzio

Rendez-vous dans le nord de l’Italie, à Novare, où l’on fête le saint patron de la ville. Depuis une cinquantaine d’années, les boulangers-pâtissiers y ont créé une pâtisserie pour l’événement : le pan di San Gaudenzio. Il faut acheter ce gâteau de voyage la veille, car le 22 janvier les commerces sont fermés. Sinon, il ne restera plus qu’à le confectionner soi-même. On foncera un moule rectangulaire pas trop profond avec de la pâte brisée. On garnira le fond de raisins secs ou bien, comme chez Camporelli, de crème de marrons avec des morceaux de marrons glacés. On recouvrira d’appareil...

Lundi 20 janvier 2020 : journée Paul Bocuse

C’est aujourd’hui l’anniversaire de la mort de Paul Bocuse. Déjà deux ans que cuisiniers et gastronomes pleurèrent le « dieu de la gastronomie » qui s’en était allé. Mais les dieux, on le sait, sont parfois déchus. Depuis une semaine, des  rumeurs circulaient, puis, il y a quelques jours, la sentence : le restaurant de Monsieur Paul perdait sa troisième étoile. Dans les médias, on lut ou entendit les termes « coup de tonnerre », « tremblement de terre », cataclysme… Certains critiques et grands chefs se dirent révoltés. Pourtant, comment pourrait-il s’agir d’un crime de lèse-majesté de la part du Michelin puisque la rétrogradation ne...

  • 1
  • 2
  • 8