Ce ne sera pas la nuit de l’iguane

Aujourd’hui je vous emmène à Ahuachapán dans l’ouest du Salvador, à la frontière du Guatemala.

Tous les 7 septembre c’est le Jour des Farolitos : la nuit venue, la fête des lanternes honore la naissance de la vierge Marie. La ville devient une gigantesque illumination qui s’accompagne d’un festival gastronomique, la Feria de las Flores. Selon le site elsalvador.com, parmi  les coqs en sauce et autres soupes au poulet, on peut y déguster des œufs d’iguane. Et pourquoi pas de l’iguane, aussi ?

La consommation de viande d’iguane s’est retrouvée au cœur d’un scandale il y a à peine un an au Salvador. Dans l’émission Top Chef, les candidats devaient, avant de les cuisiner, dépecer et découper des iguanes que les spectateurs ont d’abord cru vivants. Courrier International, dans son n° du 11 octobre 2017, relate cet insensé moment télévisuel. Alors même que le gouvernement demandait aux Salvadoriens, par une vaste campagne d’affichage, de ne pas chasser cet animal dans les zones protégées. Il s’avère que dans Top Chef il s’agissait d’iguanes décongelés provenant de fermes pédagogiques.

N’empêche que les braconniers sont légion. Nombre d’œufs d’iguanes mangés ce soir auront été ramassés dans la nature, et les iguanes avec, qui seront mangés également. Il faut attiser et entretenir le désir du touriste qui cherche la sensation forte et l’expérience inédite. Pour les locaux, on évoquera des traditions à maintenir même quand il est question d’espèces menacées.

Évidemment, chez nous ce genre de questions ne se pose pas. Ce n’est pas chez nous, par exemple, que treize chasseurs d’ortolans auraient été condamnés en avril par le tribunal de Pau, ni onze autres en mai par le tribunal de Mont-de-Marsan…

Alors, cet « ami » revenu de périples lointains qui cherche à vous épater avec ses selfies de pseudo-Indiana Jones gobant un œuf d’iguane, dites-lui donc lui d’aller se faire cuire un œuf.

Demain je vous emmène en Corse.

article de Courrier International

(Photo Jessica Allen et Garrett Ziegler, seriouseat.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *